M’bé Kouen

Fin février – weekend sur le lagon, au mouillage de l’îlot M’bé Kouen (prononcer “aime bé coin”).

Départ en fin de matinée. Aller au moteur aidé du génois, sous le taud partiellement replié because pétole. Reposant pour tout le monde, on a même pu manger un délicieux taboulé sans en renverser un grain.

image

Kuku !

image

Un petit grain, au loin

image

Sunset & voisins

Interdiction de débarquer sur l’îlot pour cause de période de reproduction des puffins (ou pétrels, sais plus).

image

Interdit, on t'a dit !

Les ploufs depuis le pont dans 6 mètres d’eau claire restent une option parfaitement satisfaisante, compte tenu de la chaleur écrasante.

image

Plouf !

Retour tranquilou, au moteur + génois because pas plus de vent.

image

Tranquille Basile

Avec, en prime, un sunset de la muerte à l’arrivée.

image

image

Avant / après

24 heures séparent ces 2 couchers de soleil.

image

Vendredi 13 mars, à l'heure où Pam se prépare à faire des confettis du Vanuatu

image

Samedi 14 mars, bye bye Pam

Entre temps, Pam a dévasté le Vanuatu avec des rafales à plus de 300 km/h.

Et Pam !

Du vent dans les voiles en prévision… Façon de parler, ce n’est pas vraiment le moment de partir se faire secouer la couenne en mer. Pour le moment, rafales et (rares) averses uniquement.

image

image

image

Un rappel (qui n’en est pas un pour moi, bleubite du cyclone tropical) des consignes en cas de pré-alerte.
Et à surveiller aussi, Nathan, près des côtes nord est de l’Australie, qui, s’il s’énerve, pourrait bien être pile pour la NC, me dit mon petit doigt.